PROJETS D’ARCHITECTURE DE MOYENNE ENVERGURE
Parmi les projets d’architecture de moyenne envergure auxquelles Diane Lafontaine a participé, on compte, entre autres, la conversion de la Fonderie Darling en centre d’arts visuels à Montréal (pour Atelier in situ), la conversion et la restauration de la Tour de Lévis et son château d’eau en centre d’interprétation (pour Denis Saint-Louis Architecte), ainsi que de nombreux projets de réfection d’écoles de diverses commissions scolaires : de Montréal, Lester B. Pearson et la Seigneurie-des-Milles-Iles.

 

PROJETS DE DESIGN URBAIN
Diane Lafontaine a aussi participé, dans le cadre de sa pratique indépendante et pour d’autres architectes, à plusieurs projets de design urbain (études urbaines et propositions d’aménagement urbain) pour des secteurs importants à Montréal, Paris et Berlin, dont plusieurs ont été réalisés dans un contexte multidisciplinaire avec architectes-paysagistes et urbanistes. Parmi les projets majeurs de design urbain auxquels elle a participé, on compte : La rue Sainte-Catherine Est à Montréal entre de Lorimier et du Havre (en collaboration avec l’Atelier BRAQ et Nicole Valois architecte-paysagiste), la rue Ontario Est à Montréal (entre Papineau et de l’Espérance) en collaboration avec l’Atelier BRAQ et Nicole Valois, architecte-paysagiste), Potsdamer Platz et Leipziger Platz à Berlin, le Faubourg des Récollets à Montréal entre les rues McGill, Nazareth, de la Commune et William (pour Jean-Claude Boisvert Architecte), le Faubourg Saint-Laurent à Montréal (pour Melvin Charney architecte et artiste visuel), le Quartier latin (îlot Voyageur et la Place Émilie Gamelin), la Salle de concert pour l’Orchestre symphonique de Montréal au coeur de l’îlot de la gare Windsor, la tour à bureaux IBM-Marathon (pour Cardinal Hardy architectes et urbanistes), le quartier Saint-Germain-des-Prés à Paris (en collaboration avec Benoit Couturier et supervisé par Jean Castex, professeur à l’Université de Versailles (UP3).